Lecteur Audio

Partenaires

logo-couesnon

logo-atelier-musical-vosgien

Retrouvez-nous sur

Retrouvez-nous sur notre page Facebook Retrouvez-nous sur notre chaîne YouTube

Partagez

AddThis Social Bookmark Button

Espace presse

bandeaupresse

 

Cliquez sur les images pour les agrandir et ainsi vous pourrez mieux les lire.

Montagney - Sur un air de trompette à la maison de retraite

logo-est-republicain

montagney sur un air de trompette a la maison de retraite

Trompette à la carte à Notre-Dame-des-Cèdres, pour le plus grand plaisir des résidents.

 

Offerte à la résidence Notre-Dames-des-Cèdres, grâce à la gentillesse d'un résident de la maison de retraite de Montagney, la représentation "Trompette à la carte" a diverti tout un après-midi les pensionnaires en résidence.
Le trompettiste Jean-Michel Watremetz, en queue-de-pie était accompagné de son épouse Josette, en smoking blanc. Elle tient le rôle du chef d'orchestre pendant pratiquement deux heures. C'est sur le répertoire du célèbre violoniste André Rieu et du Johann Strauss Orchestra que la trompette de Jean-Michel a entraîné les résidents, reprenant les succès comme : "La Chanson de Lara", la célèbre chanson du "Docteur Jivago", mais aussi les opérettes de Luis Mariano, la vie en rose... etc.
Un répertoire spécialement étudié au millimètre dans une mise en scène soignée pour les seniors mais aussi les maisons de retraite.
Jouissant d'une renommée rayonnante à travers toute la France, ce couple de professionnel vient régulièrement dans l'établissement à la demande de la direction et de l'animatrice Delphine Dropet.

 

Propos recueillis et crédit photo : Francine DEFOIN correspondante à l'Est Républicain.

Chantraines - Un repas champêtre sur des airs d'autrefois

logo-JHM

chantraine - Un repas champetre sur des airs d autrefois

Hier à midi, l'Esarb, gérante du cyclo-rail, a organisé un repas champêtre (cochon à la broche) sous chapiteau sur le site.
Malgré un temps maussade, 70 convives s'étaient inscrits et ont apprécié ce très bon repas qui s'est déroulé au son de la trompette de Jean-Michel Watremetz et son épouse Josette, chef d'orchestre.
Des mélodies des années 50 et 60 ont été reprises avec des airs célèbres comme "Douce France", "La vie en rose", "Sous les ponts de Paris" etc. Un survol musical qui a ravi les seniors présents sous le chapiteau.

Revigny-sur-Ornain - Une fête en grande pompe

logo-est-republicain

revigny-sur-ornain-une-fete-en-grande-pompe

Pour les anniversaires d'été, les personnes de la ville invitées par le CCAS ont tous reçu une fleur.

 

Avant les vacances d'été, une centaine de personnes s'est retrouvée dans la salle de restaurant de la résidence Dr Pierre Didon à Revigny. Ils sont tous venus célébrer les anniversaires du dernier trimestre écoulé ou anniversaires d'été autour d'un repas très convivial regroupant les familles des personnes fêtées. La manifestation trimestrielle est organisée par le CCAS (centre communal d'action sociale) et la direction de la résidence.
Ce repas a aussi été l'occasion de décorer magnifiquement la salle de restaurant par l'équipe d'animation et par les résidants eux-mêmes avec de très jolies fleurs pendues au plafond. Comme à l'habitude étaient présentes les personnes âgées de la résidence : Hugette Martin 89 ans, Renée Doxin 86 ans, Suzanne Lesseur 86 ans, Lucienne Pargny 85 ans et Denis Varinot 78 ans. Étaient également présentes les personnes fréquentant régulièrement le restaurant : Bernard Cochon, Jean Marie Gauny. Les personnes de la ville âgées de plus de 75 ans qui ont répondu à l'invitation du CCAS : Huguette François, Nelly Coeplet, Anne Marie Gibrat, Yvonne Burgain, Graziella Josse, Claude Josse, Raymond Némard, Claudine Tenet et Gabriel Gérardin.
Après le dessert, les anniversaires ont été souhaités aux personnes présentes avec un gâteau et une jolie bougie à souffler. Puis une fleur a été remise aux personnes invitées par le CCAS. S'est ensuivie une animation musicale, sous la direction de Jean-Michel Watremetz, trompettiste en queue-de-pie et le chef d'orchestre Josette en smoking blanc. En référence à Aimé Barelli et Georges Jouvin, ils ont interprété tout au long du repas des mélodies d'années 50 et 60 orchestrées par le maître du violon André Rieu comme : "Douce France", "La vie en rose", "Sous les ponts de Paris" qui ont fait revivre la mémoire et la jeunesse des personnes âgées de la salle. Jean-Michel Watremetz a joué tous ces airs avec sa trompette unique au monde (50cm) qui arbore une silhouette originale avec son pavillon orienté vers le ciel.

 

Propos recueillis et crédit photo : Jacques LEGLAYE - Est Républicain.

Retour aux sources pour André Daire

logo-union

Retour aux sources pour Andre Daire

L'ESSENTIEL

  • Andre Daire a mene un double vie : trompettiste (premier prix en juin 1943 au Conservatoire national superieur de musique de Paris) mais aussi Kinesitherapeute.
  • Apres 18 ans, il decide de se consacrer a sa carriere de musicien et de professeur de musique. Il a ete premier trompette de lforchestre Olympia et joue dans differents orchestres de lfORTF. Il a collabore avec les Platters et acroise la route d'Yves Montand,Jeff Becker ou encore Louis Armstrong.
  • Il est le createur de la technique STM-car (systeme de transmission des modulations de compression dfair sur les resonateurs frontaux et sinusaux) c'est a dire une methode ou le trompettiste ne sfepoumone pas.
  • Professeur de trompette des conservatoires de Rennes, Paris Xe et XXe et de lfecole normale de musique a Paris, il a forme des trompettistes de renom : Philippe Litzler, Anton Dexler, Eric Levicki, Darry Worlich, Fabien Poroy et Atouochi Sasakana

Le trompettiste a commencé sa carrière comme essayiste chez Couesnon, il est revenu dans l’entreprise pour un moment de partage et tester l’instrument unique sorti des ateliers.

 

Depuis 1999, André Daire coule une retraite paisible à Condé-en-Brie avec sa femme Francine. Il passe régulièrement devant l’entreprise PGM Couesnon située au bord de la D 1003 à Étampes-sur-Marne, sans trop y prêter attention. En début d’année cependant un article de presse pique sa curiosité. Il s’agit de la remise d’un instrument unique au monde, une trompette au pavillon relevé, sortie des ateliers de PGM Couesnon pour le trompettiste Jean-Michel Watremetz (l’union du 3 janvier 2015). « J’étais heureux d’apprendre que l’entreprise fonctionnait toujours », confie le fringant musicien âgé de 94 ans. « J’ai fini par me décider à pousser la porte et me présenter ». Sophie Glace se souvient de ce moment si particulier où elle a pris conscience du renom du trompettiste. « Il m’a demandé si Monsieur Watremetz passait nous voir bientôt », confie-t-elle. Ni une ni deux, une rencontre est organisée sur place en présence des musiciens mais aussi de Ginette Planson PDG de l’entreprise, Sophie Glace et son mari Stéphane responsable des ateliers. Un grand moment de partage et de convivialité pour tous et pour Jean-Michel Watremetz d’autant plus. « C’est une légende vivante», confie-t-il avant de lui dire après quelques notes : « Vous êtes le Gabin des trompettistes.»

 


Une embouchure en forme de coeur

Forcément André Daire n’a pas résisté à l’envie de tester la fameuse trompette au pavillon relevé. À peine sortie de sa housse, il demande à la voir. Il prend aussi vite son embouchure… et se met à jouer. « Je n’arrive pas à avoir le sol » confie-t-il « Moi je ne l’ai pas ! » lui répond fasciné Jean-Michel Watremetz. André Daire persévère et l’obtient en moins de cinq minutes d’essai de l’instrument. Son propriétaire joue à son tour quelques notes. « Belle sonorité », juge André Daire. Un compliment qui va droit au coeur du musicien. André Daire savoure ce moment dans une entreprise qu’il a bien connu au début de sa carrière. Premier prix trompette au conservatoire national supérieur de musique de Paris en 1943, son professeur Monsieur Foveau l’emmène chaque mardi après-midi pour des essais d’instruments Couesnon aux ateliers du 24 rue de Tanger à Paris sous la direction à l’époque de Paul Barre. « Mon travail consistait à équilibrer les perces et à rechercher la beauté du son. Je l’ai fait pendant un an », se rappelle-t-il. Sa carrière est étroitement liée à Couesnon. Suite à un accident en 1945, une mauvaise chute sur lui fend la lèvre supérieure, les médecins le poussent à changer d’instrument. Ne pouvant s’y résoudre, le musicien prend un taxi direction rue de Tanger. « Je tombe sur Paul Barre le chef d’atelier », raconte-t-il. « Je lui demande de faire une embouchure ovale pour ne pas me blesser. Elle avait la forme d’un coeur. Voilà comment j’ai pu recommencer à jouer de la trompette. » Devant cette jolie histoire, les nouveaux responsables de Couesnon (l’entreprise a été reprise par Ginette Planson en 1999) sont restés bouche bée. Ils en avaient jamais entendu parler…

 


Trompettiste des Platters et ami de Louis Armstrong

Cet accident de la vie, André Daire en a fait une force, il a développé une méthode pour économiser les efforts des trompettistes : la STM-car (système de transmission des modulations de compression d’air sur les résonateurs frontaux et sinusaux). « Souffler n’est pas jouer ! » comme il aime à dire, sa technique lui permet encore aujourd’hui à 94 ans de jouer de son instrument favori sans modération. Au cours de cette rencontre, il a émaillé son propos d’anecdotes sur les artistes qu’il a croisés pendant sa carrière. Comme les Platters avec qui il a fait une tournée de sept mois. Il garde aussi un vif souvenir de Jeff Becker qui lui avait offert un briquet « qui fonctionne toujours cinquante-cinq ans après ». Il a aussi fabriqué un baume à lèvres à Louis Armstrong qui a gardé la recette tout au long de sa carrière. Plus qu’un trompettiste, André Daire est la mémoire vivante de la musique d’un autre temps que beaucoup de jeunes musiciens aimeraient connaître.

 

 

ISABEL DA Silva

 

Légende des photos :

  • Photo 1 : André Daire n’a pas résisté au plaisir d’essayer la trompette unique au monde de Jean-Michel Watremetz avec son pavillon relevé, instrument créé en 2014 par les ateliers Couesnon.
  • Photo 2 : « J’étais heureux d’apprendre que l’entreprise Couesnon fonctionnait toujours » André Daire trompettiste

IMG 3777

De gauche à droite  Josette et Jean Michel WATREMETZ, Monsieur André DAIRE, Madame Ginette PLANSON PDG de la société COUESNON, Stéphane GLACE le créateur de la trompette  et Sophie GLACE secrétaire de direction de la société COUESNON.

 

Crédit photo : Isabel DA SILVA  journal L'UNION

Longvic Trompette... à la carte

logo BP

photo-e-cl

L’Ehpad Marcel-Jacquelinet a accueilli, vendredi après-midi, dans le cadre des animations en direction des résidants, le nouveau spectacle Trompette… à la carte , présenté par Jean-Michel Watremetz et Josette Leonoff. Ce spectacle, qui fait référence aux deux célèbres trompettistes Aimé Barelli et Georges Jouvin, reprend des mélodies des années 1950 et 1960 : Douce France , La Vie en rose , Sous les ponts de Paris … Les aînés ont apprécié la représentation qui leur a rappelé de nombreux souvenirs.

 

Crédit photo et propos recueillis par Emmanuel Clémence - Le Bien Public